L’appel pour défendre le patrimoine nucléaire français

5 mars 2021

Vendredi 12 février 2021, une cinquantaine de personnalités politiques et économiques ont signé l’appel de l’Association de défense du patrimoine nucléaire et du climat (PNC-France). « Ce qui nous rassemble, malgré nos sensibilités diverses, c’est d’être convaincus de l’importance du nucléaire pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre », a expliqué le cofondateur de l’association et ancien président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer. L’objectif est de mobiliser les élus de la zone où se trouve les installations nucléaires. 

La feuille de route énergétique de la France prévoit que 12 réacteurs soient fermés d’ici 2035 et une production de 50% d’électricité partagée entre le nucléaire et les énergies renouvelables.

Cette initiative a lieu alors que la décision de construire six nouveaux EPR pour renouveler un parc vieillissant doit être prise par l’exécutif en 2023, après la mise en service de l’EPR de Flamanville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *